timbres-poste.ch découvrir comprendre

Cordiale bienvenue!

Chouette que tu nous rendes visite. 

Tu trouveras ici de nombreuses indications sur la collection de timbres. Par exemple: d’où est-ce que je peux recevoir des timbres? Comment les classer et les décoller? Quelles sortes d’oblitérations y a-t-il? 

Moniteurs et monitrices, ou ceux qui désirent le devenir, vous trouverez des informations à ce sujet, et comment on peut organiser un passeport vacances. A partir de la préparation, au matériel, jusqu’au lancer du timbre, tout est prêt à être téléchargé.

Nous allons continuer à développer le site timbres-poste.ch et c’est avec plaisir que nous recevrons vos idées sous: .

Même si nous travaillons tous en tant que bénévoles, il y a malgré tout encore des projets qui nécessitent une petite aide financière. Si vous êtes d’accord de nous soutenir, nous et nos idées,.cela nous ferait un immense plaisir.

A. Gubser Rapperswil, note: www.timbres-poste.ch, IBAN: CH48 0077 7008 7324 4364 9

Point de rencontre AIR & SPACE DAYS

Le musée des transports de Lucerne effectue du 11 au 13 octobre les AIR & SPACE DAYS 2019. Nous sommes heureux d'avoir une fois de plus l'occasion de présenter notre hobby à un public plus large.

Ce que nous vous offrons
Quiconque a déjà découvert la collection de timbres et ne sait pas comment continuer peut obtenir de nombreux conseils et astuces de notre part. Vous ne savez pas quoi faire avec une boîte à chaussures pleine de timbres ? Alors venez nous voir, nous serons heureux de vous aider.

En outre, une caisse de timbres vous attend, dans laquelle vous pouvez rechercher des trésors. Et vous pouvez tester votre habileté dans un concours.

Nous nous réjouissons déjà des nombreuses visites et des nombreuses discussions intéressantes à cette occasion.

Votre équipe briefmarkensammeln.ch

Aérophilatélie – Qu’est ce que c‘est ?

Un aérophilatéliste s’occupe du courrier qui a été transporté par voie aérienne (par exemple : des dirigeables ou des avions). On appelle ce moyen de transport courrier aérien ou par avion.

On collectionne souvent des documents tels que des lettres, des entiers postaux, des aérogrammes ou des cartes postales. Ces documents ont généralement un ou plusieurs timbres, ainsi que des remarques confirmant le transport par avion (fret aérien). Pour les lettres transportées par avion, un supplément devait être payé.

Cette lettre poste aérienne sur demande est fournie avec un supplément poste aérienne de (jusqu'à 20gr.) 10 cents.

Il existe des timbres spéciaux qui ne pouvaient être utilisés que pour un vol spécial. Par exemple la lettre reproduite ci-dessous avec le timbre de poste aérienne (Pro Aero) du 13.07.1963 pour le vol spécial Langenbruck–Berne–Locarno.

Si vous désirez en savoir plus sur ce sujet intéressant, vous pouvez contacter la société suisse des aérophilatélistes (SAV) www.sav-aerophilatelie.ch, qui se fera un plaisir de vous fournir de plus amples infomations

Wingsuit – Voler comme un oiseau

Depuis l’invention de la petite caméra, qui est fixée au casque des pilotes, le vol en wingsuit connait une énorme tendance à la hausse. Lors de la publication de ces vidéos tournées, chacun peut vivre l’événement de très près, ce qui, chez certaines personnes suscite la curiosité.

Les bras et les jambes deviennent des ailes
Wingsuit signifie en français „costume de l’aile“ et c’est une combinaison qui colle à la peau. Dans ces combinaisons colorées de vol en nylon, un morceau de tissu est tendu entre les bras et le corps, ainsi qu’aux jambes. Ce tissu intègre des poches d’air qui fonctionnent comme la voilure d’un avion ou comme les ailes d’un oiseau, lorsqu‘elles se remplissent d’air. Même si le sport du wingsuit est très proche du rêve de voler comme un oiseau, on a malgré tout toujours besoin d’un parachute pour atterrir.

Parachutisme comme entraînement
Les sportifs du wingsuit ne sautent pas seulement depuis des avions ou des hélicoptères, mais aussi de montgolfières, ou de gratte-ciels, ou ils sautent en ski dans le vide à partir de promontoires rocheux enneigés. A une vitesse de 250 kilomètres à l’heure, ces sportifs de l’extrême passent comme des aigles devant des parois rocheuses qui tombent abruptement. Pour pouvoir voler ainsi, il faut non seulement beaucoup de courage, mais aussi une dose de patience et une formation spéciale. Les exigences sont clairement définies. Seuls ceux qui ont obtenu une licence de parachutiste valable et effectué au moins 200 sauts en parachute peuvent porter la combinaison wingsuit.

Si l’on compare un wingsuit avec un écureuil volant, une certaine similitude peut être établie. Les écureuils volants ont entre les pattes avant et arrière des peaux volantes avec lesquelles ils peuvent étendre les sauts en vols planés.